LE LARRON

Contenu de la page : LE LARRON

Biographie

Le Larron a fait ses classes en écrivant et en jouant pour d’autres artistes notamment pour Birkin, Ridan, Mlle rose... et puis au fil des années, les cahiers de chanson se sont remplis de bouts de petits trucs et l’envie est apparue de prendre le micro. Premières maquettes et premiers concerts dans les cafés parisiens. Juste pour voir... la suite est une belle histoire de rencontres avec notamment Jérôme Poulouin (réalisateur des premiers albums de BaBX et de l) et Cali qui préface son premier album.

Le larron entre par la grande porte des chanteurs qui ne prennent pas le temps de tricher.

il entame une série de concerts dans des festivals renommés (alors chante à Montauban, Pause Guitare à albi, Festival mythos...) et remporte de nombreux prix (le mans cité chanson, Talents sacem, concours Jacques-Brel de vesoul). Des textes crus sur des mélodies à lui, jouées avec son contre-piano (instrument unique et étrange qu’il a inventé, sorte d’hybride entre une contrebasse et un piano). A l’évidence, Le Larron est un sale gosse qui aime la chanson et la malmène autant qu’il l’adore.

La presse en parle

C’est une orgie, un tumulte, un champ de bataille. Le Larron entre par la grande porte des chanteurs qui ne prennent pas le temps de tricher. Cali

Il y a chez ce mauvais garçon un plaisir assumé et communicatif à se jouer des hypocrisies et des conventions. La dérision fait désormais Le Larron ! Marianne

Un artiste dont l’expression est de salubrité publique ! Serge Levaillant (France Inter)

On tombe sous le charme de ces comptines de sale gosse. L’énergie groove-rock de la guitare et du clavier flirte avec des textes désopilants et caustiques. Ce concentré de pépites absurdes et mordantes est l’une des belles surprises de ce printemps. Longueur d’Ondes

Une heureuse découverte. Christophe Crenel, Le Mouv’

http://lelarron.blogspot.fr/